14 septembre 2016

THE date

Bon je vous en ai pas trop parlé ces derniers jours parce que ce blog est parcouru par de nombreux yeux indiscrets (oui oui), que je suis timide/discrète/superstitieuse (rayez la mention inutile) et que j'ai toujours 14 ans mais bon tant pis je me jette dans la mer de la cucu-attit-ude et advienne que pourra.

J'ai rencontré un gentil garçon. 

Fig 1. Ah ah ah. ah.
 On a partagé beaucoup trop de tasses de thé, de glaces et de sangria que la raison ne l'autorise. On a marché tellement longtemps dans Paris que mes pieds en garderont les stigmates pendant des années. On a entrepris la cartographie des parcs de la capitale en grignotant des trucs plus ou moins hispters. On a vu un film où les protagonistes avaient en moyenne 12,5 enfants. On a passé tellement de chouettes moments que j'aurais du mal à tous les énumérer.

Mardi matin, on est partis en Normandie sur un coup de tête (et un coup de tête à 23h30 quand on veut éviter les bouchons le lendemain, ça fait mal). Je vous raconterai quand je serai rentrée parce que là visiblement ma tête est toujours bloquée là bas. C'était planant. Avoir son permis à 14 ans c'est vraiment trop cool de la life.

Fig 2. Etretat
 J'avais pris le package all inclusive soleil, vagues aux reflets azurés, odeur d'herbe coupée et coccinelles en folie. J'ai passé une annonce "échange french kiss contre cours d'italien accélérés". Le gentil garçon a mordu à l'hameçon.

C'était tendre et romantique. Ni les vaches ni les nonnes envoilées n'osaient nous déranger.

Il faisait beau. Du genre vraiment beau.

Fig 3. Eglise Saint Joseph du Havre

On a filé au Havre manger dans un petit resto en bord de mer. Il faisait tellement chaud qu'on a pensé s'arrêter faire une sieste dans l'église d'Auguste Perret (fin ça c'était surtout mon idée débile #droitdasile).

On a débattu sur la couleur des plus beaux vitraux. J'ai voté pour le côté rose bien sûr (j'ai une réputation à tenir).

On transpirait la guimauve et le sirop de violette.

Puis j'ai voulu voir Honfleur et on a vu Honfleur.

Les routes de Normandie sont presque aussi chouettes que leurs plages, leurs champs et leurs cidres.

Cet article est de plus en plus décousu.


 Là on était bien.
Fig 4. Le port d'Honfleur

Là on était très bien.
Fig 5. La plage de Trouville-Sur-Mer

Là on était encore plus bien que très bien.
Fig 6. Coucher de soleil avec nuage foireux


Fig 7. Paradis sur terre
On a partagé une dernière crêpe et on a pris la route du retour.

Ça tombe bien parce que je crois que les crêpes c'est à peu près le seul truc sur lequel on s'entend culinairement parlant.

Je trouve quand même que pour une fille de 14 ans j'ai des supers idées de rencard. Le garçon était d'accord avec moi sur ce point.


Maintenant j'écoute de la musique cucu (que je n'assumerai pas même ici) en pensant à lui... Cucu is the new cool.

Vaffanculo a tutti.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

J adore tjrs comme tu écris t franchement ca fait plaisir de te lire et de lire ce petit bonheur.
Profite profite

Séléné mwezi a dit…

ah Honfleur c'est trop beaux j'adore ce petit port!!

Adèle a dit…

Un Italien, la Normandie, Brel, des crêpes... Tu collectionnes les bonnes choses et c'est chouette à lire ! Encore !
Bises :D
Héliss

Leah Pearl a dit…

merci beaucoup ihih oui ça fait plaisir ^^

Leah Pearl a dit…

c'est tellement cucu la Normandie de toutes façons ^^

Leah Pearl a dit…

ahah mais t'es trop chou toi ! bisous Helissounette <3

Lucie Liébert a dit…

<3<3<3<3<3

Cécile a dit…

ooooh <3

Enregistrer un commentaire

Dernières humeurs

Vous en voulez plus ?