12 août 2016

Comment l'annoncer aux proches

En en reparlant hier avec mes copines, je crois que je compile les annonces de rupture les plus merdiques de la planète. En relisant mes messages, je me suis rendu compte qu'aucune ne se ressemble, je vais vous faire un petit récapitulatif chronologique pour bien se rendre compte du caractère évolutif de la chose.

1. Le message écrit en direct live de la rupture (genre j'avais que ça à faire!)



1. Fig 1 : Le timing parfait

Il intervient en plein milieu d'une discussion banale où tu étais entrain de dire à ta copine que peut être tu allais venir chez elle, mais qu'il fallait que tu en discutes avec l'homme pour voir s'il ne voulait pas plutôt profiter du caractère férié de ce jour pour aller cueillir des fraises (anecdote véridique!) parce qu'en ce moment tu sens bien qu'il est distant et que tu aimerais passer un peu de temps avec lui pour essayer d'arranger les choses.

Après deux ou trois sms échangés "je te dirai plus tard" "je vais courir" et la copine ayant un sixième sens pour comprendre que c'était plus violent que ça "tu viens chez moi! tout de suite!", l'annonce s'est faite avec le package complet morve/larmes/bégaiement (comme je vous le racontais ici), sur son canapé kingsize devant une tasse de thé qu'elle avait délicatement préparée en prévision du déluge.

Pourcentage de compréhensibilité : 8%
Pourcentage d'inquiétude du proche : 91%
Pourcentage de véracité : 100%
Pertinence du timing : 1/10
Termes utilisés : "C'est la merde"





2. Le message écrit 3 épisodes d'OITNB après la rupture


Fig 2. La règle des 15 minutes aurait du s'appliquer ici aussi
Alors je veux bien croire que la télévision ça rend con, parce qu'après 3h de programme j'avais le cerveau tout endormi et l'impression que finalement, la rupture, je la gérais plutôt bien.

Cette annonce est merdique parce que réalisée sur la messagerie d'un grand réseau social, et que la technologie a des failles...

Ma copine a mis plus de 4 jours à recevoir mes messages, ce qui m'a rendu totalement paranoïaque au point de me dire "non mais en fait il m'a plaqué pour se mettre avec elle c'est sûr !!!".  Sur les conseils lucides de mon petit frère "non mais tu débloques complètement" je lui ai finalement envoyé un pigeon voyageur (moyen bien plus sûr) et mis fin au suspense insoutenable (soit elle me fait cocu, soit elle me déteste).

Pourcentage de compréhensibilité : 100%
Pourcentage d'inquiétude du proche : 55%
Pourcentage de véracité : 0 à 50 %
Pertinence du timing : 80%
Termes utilisés : "a rompu avec moi"




3. Le message écrit à J+1 

Fig 3. Transcription de la crise cardiaque en signes de ponctuation

Alors là j'ai adopté la technique du "j'en dis le plus possible dans un message pour pas avoir besoin de m'expliquer 3h après".  Le "voilaaaaa" qui termine ce message prouve bien que l'individu a tout dit et qu'il n'y a rien à ajouter (je comptais probablement m'enchaîner de nouveau 3 épisodes de ma série).

On imagine l'émotion de la "super copine exilée" qui voulait juste faire un tour sur Facebook pour se détendre en plein milieu de sa garde d'ados en rut et se retrouve avec un message atomique qui lui explose en pleine face.


Pourcentage de compréhensibilité : 110%
Pourcentage d'inquiétude du proche : 62%
Pourcentage de véracité : 89%
Pertinence du timing : 65%
Termes utilisés : "m'a quitté"




4. Le message écrit à J+2

Fig 4. Ca te dirait un cinoch avec ta larguée de soeur ?

Alors oui je sais ce n'est pas bien d'utiliser sa nouvelle situation de femme larguée pour essayer d'abuser de la gentillesse de ses proches.

Mais mon petit frère, même s'il est toujours "overbooké", il a un côté "la famille, c'est sacré" sur lequel je sais que je peux compter.

Et puis bon là j'avais juste trop envie d'aller au cinéma quoi.

Je sais c'est mal.

Mais bon dans tous les cas il fallait que je lui dise hein.

Pourcentage de compréhensibilité : 85%
Pourcentage d'inquiétude du proche : 48%
Pourcentage de véracité : 35%
Pertinence du timing : 5 à 95%
Termes utilisés : "a décidé de mettre un terme à notre union"




5. Le message écrit à J+4

Fig 5. Promotion sur les annonces groupées

Dit aussi "l'annonce de la dernière chance". Oui parce que quatre jours, ça commence à faire long pour des proches vraiment proches.  Tu n'as toujours pas envie de faire part de la nouvelle au monde entier (pour les raisons déjà évoquées ici) mais tu te vois mal envoyer à ton frère "coucou, on a rompu y'a 6 mois".

On note le caractère euphorique transitoire de la fille qui pensait avoir passé le plus dur (débutante...) et qui essaye de faire de l'humour pour dédramatiser la situation.

Et comme ton frère et ta belle soeur sont complètement fusionnels et que tu ne sais plus trop au final de qui tu es le plus proche, tu envoies un message groupé d'une pierre deux coups (pratique!).

Pourcentage de compréhensibilité : 92%
Pourcentage d'inquiétude du proche : 30 à 75%
Pourcentage de véracité : 8%
Pertinence du timing : 15%
Termes utilisés : "m'a quitté"

6. Les inqualifiables


Pour terminer en beauté cette article je vais vous livre deux dernières anecdotes toute autant magnifiques que les cinq premières...

Tout d'abord l'annonce aux parents. 24h après, le temps de digérer les hors d'oeuvres. Le 15 juillet donc, jour de deuil national où la France s'est réveillée en apprenant qu'un abruti radicalisé avait décidé d'anéantir les festivités du 14 juillet à Nice.

Dialogue surréaliste entre ma mère (dépitée des attentats) et moi (déconnectée des dernières 24h) :
" Allo Maman
- Allo.. ça va ?
- Ben... pas trop..
- Moi non plus... on est tous secoués par cette histoire tu sais..
- ... ??? R. vous a déjà appelé ??
- ...!  R ?? Non ! pourquoi ?? "

Fig 6. "La maman des poissons elle est bien gentille"


(Je pense que niveau pourcentage de compréhensibilité on frôlait les -10%)


Et la dernière annonce, last but not least, c'est l'annonce par message groupé au reste des copines. Où j'ai envoyé malencontreusement le message sans avoir terminé de l'écrire. Où je l'ai effacé tout de suite en me disant "ouf, personne ne l'a vu, je vais pouvoir le réécrire tranquillement". Où mes copines avaient vraisemblablement reçu des notifications avec le début du message tronqué ce qui a engendré un flux de messages oscillant entre "désolée" et "j'ai pas reçu qu'est ce qui se passe??" alors que j'essayais tant bien que mal de le réécrire.

Je vous passerai l'annonce à mon grand père que je n'ai toujours pas réussi à formuler alors que je l'ai revu 3 fois depuis. Et ma cousine que je ghoste depuis 4 semaines parce que je n'ai pas envie de lui dire.

Voilàààààà.










1 commentaires:

Lectorinette a dit…

Pour nous ça a été en direct pour ma famille proche, genre on a fait la tournée générale sur un week-end. Je ne me sentais pas de dire ça au téléphone ou par écrit, et encore moins toute seule. Non pas que j'aurais été incapable de prononcer un mot sans son aide (quoique), mais surtout je savais pertinemment que si j'étais seule j'allais dire du mal de lui, ce que j'aurais regretté plus tard puisqu'on tient tous les deux à rester en contact avec nos familles respectives, et qu'on sait tous que la plupart du temps ta famille va prendre ta défense, alors autant ne pas leur servir sur un plateau des raisons de le détester ... (oui je suis mazo en plus, je dis que c'est d'un commun accord alors qu'à la base c'est lui qui a tout déclenché). Quelques amis savent, comme toi, les plus proches, ceux qui ont essuyer les torrents de larmes. Pour les autres ça se fera au fur et à mesure des rencontres ou des conversations, je ne me sens pas de faire une annonce générale, pas encore ...

Enregistrer un commentaire

Dernières humeurs

Vous en voulez plus ?